Conseils pour entretenir sa voiture ancienne

entretenir sa voiture ancienne

Les voitures anciennes ne sont pas les mêmes que les nouvelles voitures sur plusieurs aspects. Il faut savoir les entretenir pour les garder assez longtemps. Vu que l’électronique n’était pas encore l’allié incontournable des voitures anciennes, elles nécessitent un suivi particulier. Voici les routines à adopter pour entretenir une voiture ancienne.   

 

S’habituer aux petites intentions quotidiennes

Entretenir des voitures anciennes est subtil, mais une petite dose d’intention quotidienne et des prises de mesure à chaque défaillance ou panne détectée mènent à un prolongement de sa durée de vie. Il ne faut pas se précipiter en démarrant la voiture, mais en donnant de la place à quelques vérifications avant de prendre le volant.

Une des routines quotidiennes avant chaque démarrage de voiture ancienne est la vérification de tous les fluides, notamment de l’huile moteur avec la tige de jauge. Elle se fait sur une voiture froide qui n’a pas encore démarré. Le niveau d’huile moteur au repos devrait se situer entre les deux traits minimum et maximum. L’insuffisance ou l’excédent de l’huile moteur entraînent de lourdes conséquences. Le liquide de refroidissement aussi doit être surveillé quotidiennement. Son réservoir est transparent. Il faut voir de temps en temps si le liquide est au bon niveau. Un niveau de fluide insuffisant peut provoquer des conséquences graves sur le moteur : la surchauffe et la défaillance du système complet. 

Les saletés laissées sur la carrosserie corrodent rapidement les surfaces en métal non traitées des voitures anciennes. De ce fait, le nettoyage quotidien est requis. Or, la peinture d’une voiture ancienne est fragile et se raie vite au passage des rouleaux de centre de lavage auto, c’est pourquoi il est fortement conseillé de la laver à la main avec de la peau de chamois pour préserver sa peinture d’origine.

Puisque la voiture ancienne n’est pas dotée d’une unité de commande électronique comme les nouvelles voitures avec les informations inscrites sur le tableau de bord, il faut penser de temps en temps à faire des vérifications de tous les éléments majeurs garants de la sécurité. Le pneu en fait parti. La vérification consiste à regarder minutieusement la toile des pneus, en la tapotant légèrement si elle est molle ou rigide. Si leurs rainures perdent aussi leur profondeur, il est temps de les changer. Il en est de même pour la pression de pneus. Même pour un pneu neuf, il faut le presser légèrement pour voir l’état de son enflure.

Ne surchargez pas la voiture et évitez autant que possible les sentiers et les routes abruptes, car les pneus, les suspensions, les freins, les amortisseurs s’usent vite. Ce sont des pièces de plus en plus difficiles à trouver.

Être attentif aux bruits inhabituels

Le bruit d’une voiture ancienne est un des témoins qui indique le fonctionnement harmonieux de son ensemble. En cas de bruit anormal, il faut agir rapidement pour ne pas laisser traîner la défaillance de l’ensemble. Il est crucial que le moteur soit toujours en très bon état. Le moteur ronronne à l’accélération, mais s’il est trop bruyant même au ralenti, c’est un signe de déficience du cylindre. Et les bruits de couinement, de cliquetis et de toussotements provenant d’un moteur en marche signalent des défaillances qui pourraient être une courroie défectueuse, l’anomalie du piston, l’insuffisance d’huile moteur ou de pannes des bougies d’allumage.

Un autre bruit anormal, les grincements lors des freinages est un signe d’usure des plaquettes ou du disque de frein. Ces bruits anormaux alertent un changement immédiat de ces pièces, sinon ils risqueront d’entraîner d’autres problèmes plus graves.

 

Privilégier les visites de contrôle systématique

Les visites de contrôle consistent à vérifier certains aspects qui ne sont pas visibles directement sur la voiture ancienne, mais nécessitent un démontage de quelques pièces comme pour le cas des freins. Les plaquettes de frein devraient être démontées pour voir son état. Graisser les pièces mécaniques aussi devrait figurer dans ces visites. Cela évitera le grincement et le frottement entre les pièces mécaniques.   

 

La vidange aussi fait partie d’un contrôle systématique des voitures anciennes. Il est primordial de noter les kilométrages à chaque vidange, et de le faire systématiquement tous les 5.000 km ou 7.500 km. La vidange systématique est le meilleur garant d’un bon entretien du moteur, de la pompe et de tous ses circuits.

 

Opter pour la réparation immédiate à chaque panne détectée

Les pannes engendrent de lourdes dépenses s’ils ne sont pas détectés et réparés à temps. Pour chaque problème détecté aussi minime soit-il, il faut prendre rendez-vous chez un garagiste ou un concessionnaire afin de le réparer au plus vite.

De plus, les pièces des voitures anciennes se font rares et sont très chères. Donc, avant que la panne n’affecte l’ensemble, il faut penser à réparer les pièces défectueuses dès son apparition.

Ces petites intentions prolongent bien la vie d’une voiture ancienne. L’entretien d’une voiture ancienne se diffère de loin des nouvelles voitures. Son système est très différent, car aucun témoin électronique n’affirme les anomalies ou pannes, donc il faut être attentif aux signes visuels et auditifs.

Installation de bornes de recharge électrique en entreprise : contacter une entreprise spécialisée
Trouver facilement un expert de l’automobile