Bien s’assurer contre les pannes

panne mécanique

On ne pense pas assez souvent, mais lorsqu’on parle d’assurance auto, une extension de garantie se révèle nécessaire : la garantie panne mécanique. Elle apporte une grande sérénité au propriétaire de l’automobile. Mais que faut-il comprendre de l’assurance panne mécanique ?

Que faut-il comprendre par garantie panne mécanique ?

Dans la plupart des cas, la garantie du constructeur intervient lors de l’achat d’une voiture neuve. Il s’agit d’une couverture juridique gratuite contraignant le fabricant à prendre en charge les réparations liées à la présence de pièces défectueuses dans le véhicule. Mais sa durée dépend des conditions fixées par le fabricant. Mais elle dure généralement un ou deux ans. Certains contrats stipulent un nombre limité de kilomètres. À l’expiration de la période de validité de la convention, le propriétaire de la voiture peut décider de prolonger la garantie, le cas échéant. Sinon, il dispose de l’opportunité de signer un contrat de « garantie contre les pannes mécaniques ».

Ainsi, le cautionnement pour avarie mécanique constitue une couverture supplémentaire, qui offre à l’assureur la possibilité de rembourser les frais liés à la réparation du véhicule défectueux ou endommagé.

Son activation découle de la demande de l’assuré. Pour satisfaire leurs clients, le site Internet de C2A garantie certinity.fr donne l’occasion de s’inscrire facilement à cette extension de garantie.

Il est donc important de différencier la garantie du constructeur et la garantie panne mécanique comme on peut le constater.

Comment fonctionne la couverture panne mécanique ?

La garantie panne mécanique se déclenche lorsque votre véhicule subit des aléas inattendus. Suivant l’accord entériné par les deux parties, l’assureur peut prendre en charge entièrement ou une partie des frais de réparation. Ce dispositif inclut les pièces et la main-d’œuvre.

Il existe plusieurs types de risques couverts par cette assurance. Tout dépend de la compagnie avec lequel vous avez signé. Les formules de premier niveau ont l’intérêt d’être plus onéreuses, mais ne couvrent que les problèmes liés aux éléments essentiels du véhicule comme le moteur. Pour une plus grande sérénité, d’autres propositions appuient cette offre.

Ainsi, vous pouvez être pris en charge si vous avez un problème d’origine électrique, de fermeture centralisée, de culasse, de boîte de vitesses, etc. cependant, il faut noter que l’usure naturelle des consommables se trouve exclue de ce système.

Pour éviter les mauvaises surprises, lisez attentivement la spécificité du contrat auquel vous allez adhérer. Assurez-vous qu’il vous appuie sur ce que vous désirez enrouler sereinement.

À quel moment s’inscrire à une garantie panne mécanique ?

La plupart des experts conseillent aux conducteurs de souscrire une garantie panne mécanique lorsque la couverture légale du fabricant arrive à expiration. Cela est particulièrement vrai quand vous achetez une nouvelle voiture.

Il est important de savoir que le système dispose d’un délai de carence qui peut s’étaler sur plusieurs mois. Pour éviter d’être découvert pendant ce laps de temps, songez à vous inscrire à l’une des autres en amont et en ayant étudié tous les cas possibles.

Quel est l’intérêt de souscrire une assurance auto de collection ?
Assurance véhicule de collection : contacter un spécialiste en ligne