Acheter une voiture d’occasion : 10 erreurs à éviter.

voiture et velo

Vous ne pouvez pas acheter une voiture d’occasion en quelques minutes. Vous devez bien réfléchir et préparer votre achat pour éviter un mauvais achat. Dix erreurs à ne pas faire!

Votre voiture doit être remplacée et vous envisagez d’acheter une voiture d’occasion. C’est une étape importante, car vous voulez une voiture fiable dont vous pouvez être fier! Vous savez aussi trop bien qu’il y a beaucoup de tricherie dans ce secteur. De plus, il existe plusieurs options. Vous pouvez acheter une voiture auprès d’un professionnel, d’un particulier, via Internet ou via des publicités. Bien que vous obteniez plus de garanties d’un professionnel, vous devriez toujours aborder cet achat avec un œil très critique, et cela s’applique a fortiori à un particulier. Malheureusement, certaines personnes font un excellent travail pour vous tromper et cacher les défauts cachés. Alors n’hésitez pas à demander conseil!

Voici 10 erreurs que vous ne devriez pas faire:

1. Ne pas préparer votre achat

Avant de chercher une voiture d’occasion, il faut savoir exactement quel type de voiture vous souhaitez, pensez à la marque, au modèle … Optez-vous par exemple pour l’essence ou le diesel? Une berline, break, mono volume ou SUV? Il est dans votre intérêt de peser le pour et le contre des différentes options.

Vous devez également décider de rechercher avec un professionnel ou un particulier, ou les deux.

Un professionnel, certainement en tant qu’agent de marque, a une certaine image. Il doit donc maintenir sa réputation fiable. De plus, il offre généralement une garantie d’un ou deux ans.

Il est également important de consulter les prix sur le marché de l’occasion ou les avis de voitures d’occasion sur autogids.be.

2. Se contenter d’un look superficiel

L’état de la carrosserie vous en dit long sur l’histoire de la voiture et vous montre si le conducteur précédent s’en est occupé. Vérifiez qu’il n’y a pas de rouille, de rayures, de petites ou grandes bosses. Différentes nuances de couleurs suggèrent que la voiture a été réparée après un accident.

L’état de l’habitacle donne également une bonne indication: usure des tapis ou des sièges, tâches, mais peut-être aussi des odeurs …

3. Se laisser emporter sur un coup de tête

Ne vous contentez pas de la belle ligne, de la voiture de vos rêves ou d’un corps brillant. Semble trompeur!

4. Ne pas vérifier le moteur et autres aspects techniques

Même si vous n’êtes pas familier avec la mécanique, certains détails peuvent rapidement sonner la cloche:

  • En soulevant le capot, vous remarquerez si l’entretien a été fait régulièrement, mais méfiez-vous: un moteur trop propre peut être suspect! Vérifier l’état des câbles, la présence d’huile, de rouille …

  • Démarrez le moteur à froid. La voiture devrait démarrer immédiatement et vous devriez entendre un son harmonieux.

  • Vérifiez les pneus. Pour couvrir plusieurs milliers de kilomètres, les rainures doivent avoir une profondeur d’au moins 5 millimètres. Notez également ce qui suit: le même essieu doit avoir deux pneus identiques.

  • Vérifiez les amortisseurs. Il suffit de pousser le corps au dessus d’une roue. Si la voiture continue de bondir, l’amortisseur est usé.

5. Ne pas faire un essai routier

Lors d’un essai routier, vous découvrirez comment la voiture se comporte en mouvement, et donc également l’état de la voiture. Voici quelques points à considérer:

  • Quel bruit fait le moteur? Entendez-vous d’autres sons, des bips …?

  • La voiture roule-t-elle tout droit lorsque vous lâchez le volant?

  • Devez-vous appuyer fortement sur le frein avant qu’il ne réagisse?

  • L’embrayage n’est-il pas trop long? Cela indique une usure avancée.

  • Aucune lampe témoin n’est-elle allumée?

6. Ne pas vérifier les documents du véhicule

Les documents du véhicule identifient la voiture et son propriétaire et donnent une idée claire de l’historique du véhicule.

Pour détecter le vol ou toute autre altération, vous devez comparer le numéro de châssis réel avec le VIN (numéro d’identification du véhicule) sur les différents documents obligatoires.

Le certificat de conformité indique l’année de construction.

Vous pouvez voir sur le certificat d’enregistrement s’il y a eu plusieurs pilotes.

Le Car-Pass prouve le nombre de kilomètres.

Le certificat de la dernière visite d’inspection technique donne une idée de l’état du véhicule.

La facture d’achat indique le dernier prix d’achat.

Le livret de maintenance donne un aperçu des opérations de maintenance. De cette façon, vous savez à quelle fréquence cela s’est produit et vous découvrirez également dans combien de kilomètres le prochain entretien, parfois assez coûteux, doit être effectué.

7. Ne pas demander la carte d’identité du vendeur pour vérifier s’il est le propriétaire

8. Ne pas vérifier si le véhicule est toujours en financement

Si le propriétaire ne rembourse plus son prêt, le prêteur peut saisir la voiture si elle est en garantie.

9. Ne pas lire attentivement le contrat de vente

10. Ne pas être prêt à financer cet achat, souvent par le biais d’un prêt personnel auto

Il existe deux types de prêts pour l’achat d’une voiture d’occasion:

  • Le prêt personnel, sans affectation spécifique, qui ne nécessite ni preuve ni garantie, mais est donc plus cher.

  • Le prêt voiture à faible taux d’intérêt, où vous devez fournir des justificatifs et la voiture sert souvent de garantie au profit du prêteur.

    ATTENTION, EMPRUNTER DE L’ARGENT COÛTE AUSSI DE L’ARGENT

Achat de voitures d’occasion : contacter une agence à Palaiseau
Leasing : comment faire une carte grise ?